Google Shopping: Quel est l’intérêt des nouvelles campagnes PLA ?

google-shopping

google-shopping

Depuis quelques semaines en bêta et depuis quelques jours au grand public, des nouvelles campagnes sont disponibles : les campagnes Google Shopping. Elles ne sont rien d’autre qu’une mise à jour des campagnes product listing ads existantes dont nous allons discuter des avantages dans cet article.

 

1. Création ?

 

Afin de les créer, vous avez juste à vous rendre dans l’onglet d’ajout de nouvelles campagnes et de sélectionner la campagne en question. Les pré-requis sont les mêmes que les campagnes Product Listing Ads précédentes (exporter son flux dans son compte Google Merchant Center).

2. Les nouveautés :

a. La data :

Précédemment, le pilotage des campagnes Google Shopping était assez approximatif dans le sens où nous n’avions aucune idée de notre position, ni de la part d’audience que nous représentions. Nous savions juste que plus nous augmentions les enchères, plus nous étions présents dans l’encart publicitaire dédié (jusqu’à apparaître plusieurs fois).

Les taux d’impression (parts d’audience), du CTR (analyse comparative) et CPC max (analyse comparative) ont été ajoutés. Ces données sont intéressantes car elles nous permettent de savoir où nous en sommes en terme d’affichage et d’offre produit par rapport à la concurrence.

 

Exemple concret :

Nous avons une catégorie produit où nous avons un CPC moyen à 0,3 et un CTR à 1%, le CPC max (analyse comparative) est à 0,3 et le CTR (analyse comparative) à 2%. Dans ce cas précis, on peut se demander si nous ne sommes pas dans les choux au niveau de notre offre/visuel produit car notre annonce est beaucoup moins attractive que celle de nos concurrents.

b. Une interface de gestion plus poussée pour une optimisation moins poussive :

 L’optimisation des campagnes PLA pouvait avec l’ancienne interface s’avérer être une opération très chronophage dès que le catalogue clients était un tant soit peu fourni et/ou avec une grosse variation de gamme produits. Il s’agissait d’aller extraire « à la main » les requêtes convertissant dans la globalité de votre catalogue afin d’en prendre le contrôle une par une jusqu’à l’ID produit.

Maintenant, les opérations similaires sont beaucoup plus aisées. Nous pouvons subdiviser notre catalogue produit dynamiquement en catégories/sous-catégories selon les critères de notre choix :

–          Catégorie : division selon les catégories prédéfinies Google

–          Marque : Marque produit

–          ID de l’élément : ID produit

–          Type de produit : Nos catégories définies

–          Ainsi que 5 libellés personnalisés dans lesquels nous pouvons paramétrer

L’enchère/exclusion est définie sur le segment le plus précis.

Exemple type de découpage de catalogue sur une campagne d’un client selon la composition de celle-ci :

Tous les produits

–          Sous catégorie A

–       Sous catégorie B

–         Marque

–      ID produit

 

3. Conseils de gestion PumpUp des campagnes Google Shopping « from scratch »:

– Nettoyer et structurer le flux exporté en amont

– Commencer par ajouter la cible « tous les produits » de votre campagne

Subdiviser vos catégories à forts potentiels d’audience

– Aller jusqu’à l’ID produit quand la volumétrie de la cible est suffisante

– Arbitrer vos enchères en fonction de la rentabilité de chaque segment

– Poser les questions sur votre offre quand les cpc max sont égaux aux concurrents mais que le CTR est inférieur

– Utiliser des libellés personnalisés afin d’affiner le ROI (marge produit, meilleurs ventes, promotions etc…)

Si vous souhaitez optimiser encore plus vos campagnes Google Shopping pour augmenter vos bénéfices sans dépenser plus en publicité, n’hésitez pas : contactez-nous !