Quelques pistes à suivre pour un meilleur SEO en 2016

SEO-in-2016

Le Responsive Design

En 2016 une grande partie de la population possède un smartphone et de plus en plus d’utilisateurs s’en servent pour comparer les prix, les services ou même pour acheter sur internet. Face à cela, il devient de plus en plus important d’avoir un site dit “responsive”. Oui mais le “responsive” qu’est-ce que c’est? C’est un format qui permet à votre site internet de conserver sa mise en page, quel que soit la taille de l’écran ou de la fenêtre de votre utilisateur. Cela permet notamment d’avoir un site internet qui restera lisible et structurer même sur un écran de téléphone. Vous l’aurez compris, l’objectif est de proposer une expérience utilisateur optimum. Environ 15% des sites internet sont responsive et depuis 2015 l’aspect “mobile friendly” rentre en compte dans l’algorithme de recherche de google, ce qui n’est pas à négliger dans l’avenir. Un point important à travailler entre autre.

Typography Responsive

En Parallèle à l’aspect responsive de votre site, il est important de mètre en place une typographie adaptée afin d’améliorer un peu plus l’expérience utilisateur. Il existe plusieurs méthodes pour mettre en place une typographie responsive même si la première chose à faire est de choisir une à deux polices différentes, lisible est plutôt légère si possible. Une trop grande variété de polices ne sera pas à votre avantage.

Les Mobile Tags

Peu de gens le savent, mais certains tags utilisé pour les mobiles peuvent être ajoutés et permettent de déclencher des appels via un simple clic. Cela peut représenter un intérêt concernant les visiteurs mobiles qui pourraient souhaiter contacter le service client ou un quelconque autre service de l’entreprise rapidement.

Le HTML5

Tout comme la technologie en général, les langages informatiques évoluent. Depuis 2014, le Html5 a été mis en place, et c’est maintenant 30%  des sites internet qui l’utilise. Il est accepté par l’ensemble des moteurs de recherche et permet de faire des choses qui n’étaient pas possibles sur les versions précédentes d’HTML ; notamment générer des animations sans passer par flash. Ne pas utiliser cette version d’html pourrait représenter des problèmes de compatibilités sur le long terme.

Optimisation de votre code Java Script

Comme vous devez sûrement le savoir, les requêtes javascripts sont désormais très importantes. Cela peut représenter un temps de chargement supplémentaire si celles-ci ne sont pas optimisées. Afin de limiter l’impact de cette partie du code il vous est conseillé de réunir les requêtes javascript dans un seul et même endroit et d’utiliser l’attribut async <script src= »app.js » async></script> . Cet attribut permettra au moteur de recherche de charger l’ensemble de la page et de ne prendre en compte le code javascript qu’une fois la page totalement chargé. Il vous est d’ailleurs recommandé de placer votre code java plutôt vers la fin  de votre bloc </body>.  Si vous ne le faites pas, lorsque le moteur chargera votre page il s’arrêtera sur le code java et ne continuera pas le chargement avant d’avoir traité la requête.

Réduction du poids des images

Comme vous le savez, le temps de chargement des pages de votre site influent sur l’expérience client de vos visiteurs mais également sur votre référencement. Pour améliorer le temps de chargement d’une page trop lourde, il peut être intéressant de commencer par réduire la taille des images présentes sur la page. On préférera également le format Jpeg pour les photos. Celui-ci permettant de conserver une bonne qualité photo tout en réduisant leurs poids de manière drastique. Pour cela, il existe différents logiciels freeware comme Caesium par exemple qui vous permettra de renommer et de réduire la taille de nombreuses photos en même temps.

Ne cachez rien à Google

Il est important de ne rien cacher à Google sous peine d’être pénalisé voir black-listé. Les petites techniques qui consistent à cacher du texte blanc sur fond blanc, cacher du texte derrière des images ou encore surcharger de mots clef…ne sont pas les bienvenues ! Cependant, il semblerait qu’il existe une zone neutre qui se caractérise par l’utilisation du “display:none” au sein de CSS. Ce termes vous permettra d’effacer un élément de votre page sans pour autant le supprimer! Il est donc préférable d’utiliser “display:none” plutôt que visibility: hidden qui ne fera que cacher le texte. Il est cependant important de souligner que si il existe une différence entre la page en elle même et ce que vois l’utilisateur, cela peut potentiellement aller à l’encontre des règles SEO.

Optimisez votre CSS

Il est important de ne pas surcharger vos pages mais également d’optimiser votre code. Pour cela, vérifiez qu’il n’existe pas de doublons dans vos styles CSS et supprimez les si c’est le cas. Si vous possédez moins de 10 styles différents, il peut être intéressant de les incorporer directement dans votre code html afin d’éviter un travail supplémentaire au serveur qui n’aura pas à aller chercher le document CSS durant le chargement.

Snippets Enrichis

Les “snippets” vous permettent d’enrichir vos annonces en ajoutant des images, des notes utilisateurs ou encore des prix ! Afin de bénéficier de ces annonces enrichis, il vous suffit de placer des morceaux de code directement dans votre page html,ce qui permettra à google d’aller chercher les informations que vous souhaitez afficher. mais gare aux erreurs de placements qui rendront ces bonus inutiles puisqu’ils ne s’afficheront pas. Il est à noter qu’il existe différents types de snippet et qu’il existes donc différentes manières de les mètres en place. Une astuce supplémentaire pour vous démarquer de vos concurrents.

Les “Knowledge Graph”

Afin d’aider Google à vous connaître, il est possible de renseigner des informations concernant votre entreprise. Cela passe par la mise en place de votre logo, un moyen de contacter votre entreprise (mail, téléphone, etc.), ainsi que des liens vers d’éventuelles pages dite “sociales” tel que facebook, linkedin ou encore Wikipedia. Le première outil qui vous permettra de lancer votre “Knowledge Graph” se trouve être Google My Business. Cela vous permettra d’inscrire votre entreprise sur Google tout en renseignant les bonnes informations pour vos clients. Bien évidemment le Knowledge Graph ce forme petit à petit via différentes sources extérieurs (wikipedia, réseaux sociaux, recherches des utilisateurs, etc.). Un véritable travail de SEO en somme.

Les sites One Pages

La mode des sites “Mono-pages” a pu faire fureur dernièrement mais, cela n’est pas forcement pour le bonheur de ces pratiquants puisque Google n’a bien évidemment qu’une seule page à indexer et donc potentiellement moins de contenu à analyser. Ce type de site est en général relativement concis pour plus de clarté et d’efficacité. Finalement, il n’y a pas que du mauvais dans le blabla.

Flash nous a quitté

C’est fini, flash est obsolète, vous avez du vous en rendre compte lors de votre dernière tentative pour jouer entre midi et deux à votre mini jeux préféré. Html5 a détrôné l’empereur de la bannière animée et, par conséquent, il n’est plus recommandé de l’utiliser dans vos pages mais plutôt de passer à html5 qui vous permettra d’accomplir les mêmes prouesse qu’auparavant voir plus.

Optimisation et réduction

Afin de finaliser l’optimisation de votre site, il est impératif d’optimiser au maximum le code de vos pages web sur l’ensemble des protocoles javascript, css et html (ou d’autres si vous les utilisez).

En résumé, pensez mobile, chercher à optimiser votre code, réduisez au maximum le poids de vos pages et n’hésitez pas à enrichir vos pages et vos annonces avec les différents outils que Google mis à votre disposition.

WordPress Video Lightbox Plugin