“Qui ressemble à”, les nouvelles recherches qui font augmenter le trafic

Recherche d’un objet équivalent

Qu’il s’agisse de faire du lèche-vitrine, de feuilleter un magazine d’art-déco ou faire du zapping avec la télé, on finit toujours par trouver quelque chose qui nous inspire à un tel point qu’on se dit “il me le faut absolument”. Il peut s’agir aussi bien d’un objet de luxe que d’un simple accessoire pas trop cher. Dans ce dernier cas, cela ne devrait pas poser de réel problème. La question se pose sur les objets vraiment très chers comme la robe d’un haut couturier ou la dernière voiture sport.
De nos jours, les consommateurs ne se laissent plus arrêter par le prix. Ils sont prêts à faire des recherches et des comparaisons afin de trouver un substitut similaire à l’objet de leurs désirs.

Aidez-moi à trouver quelque chose qui ressemble

Les recherches mobiles pour “qui ressemble à” ont augmenté de plus de 60 % aux cours des deux dernières années. Par exemple, “tuile qui ressemble à du bois” ou encore “nouveaux meubles qui ressemblent à des anciens”.
Certaines marques peuvent être très mal à l’aise avec ce type de comportement de la part des consommateurs. En réalité, ils devraient voir cela comme une opportunité de se démarquer par rapport à la concurrence. C’est le moment pour eux de prendre les devants et aider les consommateurs à prendre des décisions :

  • Trouver les affinités qui existent entre ces consommateurs et votre catégorie de produits et faire ressortir vos principaux avantages.
  • Mettre en place la comparaison de produits de manière à favoriser votre marque.
  • Optimiser votre contenu de manière à vous afficher lorsque les consommateurs font des recherches du type  “marques similaires à” ou “magasins similaires à”. De cette manière, ils pourront prendre votre offre en compte.

La reconnaissance d’image de Google

La reconnaissance d’images de Google Images est un outil très performant, mais qui connaît aussi ses limites suivant le type d’intervention qu’on peut faire subir à une image. Voici 4 modifications possibles qui peuvent ou pas perturber Google Images :

  • Le recadrage est une opération simple qui consiste à choisir des zones en bordure d’une photo et de la supprimer. Cependant, elle ne suffit pas à tromper Google images.
  • Effectuer des changements des couleurs est une opération qui peut s’avérer, selon l’image, plus ou moins compliquée. À nouveau, les résultats obtenus ne sont pas suffisants pour poser un problème à la reconnaissance d’images de Google Images.
  • Le flip horizontal est une technique d’inversion horizontale ou verticale de l’image. C’est un procédé assez utilisé par les graphistes et les monteurs audiovisuels pour rendre des pubs moins reconnaissables ou pour se distinguer, sans trop d’effort, d’une source. Le flip horizontal ne suffit pas, à lui seul, à tromper Google Images, mais si on l’associe avec le recadrage cela devient possible.
  • La transformation d’une image en couleurs vers le noir et blanc peut également perturber beaucoup Google Images au point d’obtenir des suggestions très éloignées de l’image d’origine.

Conseil : essayez d’entrer un mot descriptif dans le champ de recherche avant de lancer le processus.
L’algorithme actuel de reconnaissance d’images est très efficace, si on n’apporte pas trop de modifications à l’image. Certaines personnes avancent que Google bride délibérément son algorithme pour :

  • Laisser une marge de progression et annoncer ainsi des améliorations programmées.
  • Réserver des moyens de recherche plus puissants aux clients qui sont prêts à payer.
  • Ne pas effrayer les utilisateurs qui risqueraient de penser qu’on ne peut pas tromper Google.

Google lens débarque sur tous les smartphones Android

Google lens est une application qui permettait, jusqu’à présent, à identifier une photo grâce à l’intelligence artificielle sur les smartphones Pixel 2 et Pixel 2 XL.  
Google lens utilise une technologie de reconnaissance visuelle qui permet à son IA d’analyser les photos et obtenir ainsi des informations sur vos images. Il permet également de numériser des informations à partir d’une photo, par exemple, enregistrer un nouveau contact ou un mot de passe.

Optimiser le référencement des images Google

En 2017, un tiers des recherches Google ont été effectuées avec Google Images, d’où l’importance du référencement SEO des images dans les cas de figure suivants :

  • La vente visuelle de produits et services comme les décorateurs, les artisans, les produits de consommation représentés par une image, etc.
  • Les lieux et les destinations touristiques pour lesquels on souhaite voir des images en amont.
  • Les spécialistes du visuel tels que les photographes, les graphistes ou les illustrateurs.

Les facteurs de classement pour le référencement d’image sont nombreux, mais en même temps assez basique : le nom du fichier, l’attribut alt, la légende de l’image, des informations contextuelles entourant l’image, l’engagement et la popularité de l’image, les dimensions et la taille de l’image et le sitemaps image.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Eric Huertas

CEO & Consultant E-Business
Expert en optimisation digitale eric met à profit son savoir faire pour répondre au besoin des TPE, PME et Grand Comptes de rentabiliser leurs investissements web et de booster leur activités commerciales.

WordPress Video Lightbox Plugin