L’impact de la recherche vocale sur le référencement naturel

Commençons par une définition

On parle de plus en plus de recherche vocale. Cette nouvelle tendance est déjà bien installée Outre Atlantique et commence à peine à s’établir en France. Mais qu’est-ce que la reconnaissance vocale ? La reconnaissance vocale est un procédé informatique qui permet d’analyser la voix humaine captée au moyen d’un microphone et de la transcrire sous la forme d’un texte exploitable par une machine. Autrement dit, elle permet de réaliser des interfaces homme-machine où une partie de l’interaction se fait à la voix. Parmi les nombreuses applications, on peut citer la dictée vocale sur ordinateur ou les applications téléphoniques de type serveur vocal interactif.

Chez Google, la recherche vocale permet aux internautes de faire une recherche en parlant à voix haute plutôt que de saisir une phrase dans une barre de recherche. La réponse à ce type de procédé est un seul et unique résultat au lieu d’une page de résultats de recherche.

Quel est l’impact de la recherche vocale sur le référencement naturel ?

La recherche vocale séduit de plus en plus les utilisateurs en raison de son côté pratique et de sa rapidité d’utilisation. Les spécialistes du webmarketing, et plus précisément ceux du SEO, devront dorénavant travailler les contenus autrement. Il ne s’agit plus de se positionner sur des mot-clés, mais de manière à pouvoir répondre aux besoins et aux questions des internautes. L’objectif premier est de cibler des requêtes dans un langage le plus naturel possible. Pour cela, on peut, par exemple, nommer les pages d’un site sous forme d’une question ou d’une réponse à une question. Dès lors, il serait plus judicieux de rédiger des contenus sous la forme de question/réponse. Les niveaux de titres h1 ou h2 peuvent aussi être écrits de manière à répondre aux questions “Comment”, “Pourquoi”, “Qui”, “Quel est”, “Où”, “Quand”, “Combien”, etc.

Des études plus récentes ont montré que les recherches mobiles vocales ont trois fois plus de chance d’être locales que les recherches textuelles classiques, car les utilisateurs mobiles lancent souvent leurs recherches d’information avec le mode géolocalisation activé. C’est pourquoi, les entreprises locales (restaurants, artisans, etc.) devraient mettre en place rapidement des optimisations SEO mobiles afin d’améliorer leurs positionnements sur les requêtes locales.

Étant donné que les recherches vocales sont différentes de celles qu’on saisit au clavier, on peut observer les différences suivantes :

Le nombre moyen de mots utilisés dans les recherches ne cesse d’augmenter, année après année. Cette tendance est renforcée en plus par l’avènement de la recherche vocale dont le potentiel de recherche sur des phrases entières et très longues est supérieur à celui de la recherche classique.

Dans un souci d’aller à l’essentiel, nous avons tous tendance à saisir, sur la barre du moteur de recherche, plusieurs mots sans prendre le temps de les lier avec des déterminants ou des propositions. Avec la recherche vocale, nous pouvons dicter des phrases entières, plus naturelles et spontanées qui seront écrites sans certaines fautes d’orthographe assez courantes comme les accents. Par exemple, un internaute qui cherche un restaurant pas cher à Rennes va saisir dans la barre du moteur de recherche “restaurant pas cher Rennes”, alors qu’avec la recherche vocal, il dirait plutôt “trouves un restaurant pas trop cher à Rennes”. En revanche, des malentendus ou la déformation des mots peut générer des coquilles, car la technologie de recherche vocale ne comprend pas toujours tout parfaitement.

Tendances d’utilisation de la reconnaissance vocale en 2018

Une dernière étude a été réalisée et publiée en début d’année sur les usages les plus courants de la reconnaissance vocale Outre Atlantique. Voici quelques extraits :

  • La plupart du temps, la recherche vocale est utilisée lorsqu’on est seule à la maison, au bureau ou en compagnie d’amis.
  • Les hommes s’en servent plus que les femmes. Cependant, l’écart se réduit de plus en plus : en 2018 les chances de voir un homme utiliser la reconnaissance vocale est de 1,59 contre 1,77 en 2017.
  • La distribution dans la pyramide des âges est assez homogène avec une prédominance cette année pour la tranche 25 – 34.
  • Les personnes à hauts revenus ont tendance à utiliser les commandes vocales.
  • Dans 16% des cas, la commande vocale est le mode de recherche préféré des utilisateurs.
  • La reconnaissance vocale est surtout utilisée lorsqu’on a les mains occupées ou sales (en conduisant, en cuisinant, etc.).

En résumé, pour ceux qui avaient déjà compris qu’il fallait travailler le contenu au sens large, la recherche vocale ne changera pas en profondeur leur stratégie SEO. Pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, on ne réfléchit plus en termes de mots-clés, mais en richesse et profondeur du contenu. Rappelez-vous que votre site est un ensemble unique et qu’aucune page n’est autosuffisante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Heli França

Traffic Manager SEM-SEO