Les 5 acquis du SEO à suivre pour être au top

Le SEO (Search Engine Optimization ou optimisation des moteurs de recherches ) est une science loin d’être exacte, évolutive et en perpétuelle mutation. Ce qui est vrai la veille devient souvent obsolète le lendemain.

Les 5 Tendances SEO de l'agence PumpUp

Quelles sont les 5 grandes tendances du SEO à suivre pour être au top en ce début juin 2017  ?

  • 1) Le mobile first et le format AMP (Accelerated Mobile Pages)

Aujourd’hui, la tendance du trafic provenant du mobile est en constante hausse et il a même dépassé les recherches via le desktop. Pour s’adapter à ces nouvelles pratiques de consommation du web, Google s’adapte et a créé, il y a 2 ans, un nouveau format, le format AMP. Celui-ci permet d’afficher beaucoup plus rapidement le contenu des pages sur mobile, en moyenne 4 fois plus vite. Ce format, jusque là dédié aux sites d’actualité continue de se développer et s’étend aux sites de e-commerce. Zalando et eBay ont commencé à l’utiliser et ont observé une optimisation de leurs taux de conversion.

Dans le sillage du format AMP, on retrouve les Progressive Web Apps ou PWA. C’est une méthode pour créer une application web développée spécifiquement pour les mobiles avec un temps de chargement considérablement réduit. De plus, accessibles depuis un navigateur, les PWA possèdent une URL : chaque page est ainsi indexée dans les moteurs de recherche.

Avec l’arrivée de l’index Mobile First qui explore la version mobile d’une page plutôt que la version desktop, il va falloir s’adapter et dépasser la simple notion de responsive design.

  • 2) Le SEO local avec Google My Business.

Depuis septembre 2016, Google a mis à jour son algorithme pour le SEO local, nommé Opossum. Il adapte les résultats en fonction de la localisation. Plus vous êtes proche d’un lieu, plus vous avez des résultats proches de chez vous. Cette visibilité pour les entreprises qui ont une adresse, représente un véritable enjeu pour les commerces physiques.

Google my Business doit être travaillé et optimisé. Le positionnement local peut être travaillé aussi en déployant des pages associées aux lieux de l’activité. Il ne faut pas oublier non plus le marquage sémantique concernant l’organisation, l’adresse et les avis pour faciliter la compréhension de votre contenu par les moteurs de recherches.

  • 3) Le nombre de mots clés et la recherche vocale.

Yooda Insight a publié une étude l’année dernière soulignant que seulement 2,4 % des recherches ne comportent qu’un seul mot clé, 34,1 % des recherches comptent 3 mots clés et 40,5% sont des expressions composées de 4 mots minimum.

De plus, la recherche vocale est de plus en plus utilisée avec Ok Google ou encore Siri. Il suffit d’ailleurs de regarder du côté des Etats-Unis où 20 % des recherches mobiles sont vocales. Les internautes ont changé de posture et s’engagent dans des démarches conversationnelles spontanées s’apparentant à du langage parlé. Le smartphone favorise ce type de comportement car les mobinautes lui “parlent”.

Les 5 Tendances SEO de l'agence PumpUp

  • 4) Le contenu

On le dit et on le répète, le contenu est roi. Une étude réalisée en avril 2017 par les experts SEO de My Ranking Metrics sur le contenu éditorial des 8,5 millions de pages de leur panel démontrent que les pages avec suffisamment de contenu texte dans la zone principale génèrent 4 fois + de visites SEO que celles qui en manquent. Il faut à la fois enrichir le contenu situé dans la zone principale de vos pages mais également dans vos articles de blog si vous en avez. 

Aujourd’hui un bon contenu doit retenir à la fois l’attention des internautes et des robots avec un minimum 400 mots. La sémantique utilisée doit être variée et associer des synonymes pour obtenir des résultats de recherche plus précis.

Toujours avoir en tête que Google s’intéresse de plus en plus à l’intention de recherche des utilisateurs et à des réponses et des attentes identifiées. Lorsqu’on écrit un article, il faut au préalable avoir contextualisé et éditorialisé son article en fonction des internautes à cibler.

  • 5) La notoriété.

La notoriété d’un site évaluée par Google est un élément décisif pour optimiser son référencement naturel. Le netlinking et les réseaux sociaux sont deux vecteurs susceptibles d’augmenter votre trafic et d’asseoir votre notoriété.

Le netlinking d’abord est un pilier du SEO. C’est mathématique, plus on crée des backlinks plus le site progresse.

Les réseaux sociaux d’autre part :  ils permettent de faire la promotion du contenu en le partageant. Sans partage, votre contenu est mort, vous devez donner envie aux autres blogueurs d’en parler et vous devez stimuler les partages au sein même de l’article. On peut le résumer ainsi : un bon article, c’est 40 % de production et 60 % de promotion.

Pour en savoir plus sur toutes ces acquis SEO 2017, n’hésitez pas à nous contacter, nos experts se feront un plaisir de vous renseigner.

Alors, vous partagez ? !

Nouveau call-to-action

WordPress Video Lightbox Plugin