L’accessibilité du contenu Web aux personnes ayant un handicap

handicap13

Internet est devenu un outil d’information et de communication irréfutable, malheureusement de nombreux sites Web sont créés sans penser aux difficultés liées au handicap.

L’accessibilité Web a pour objectif de réduire toutes difficultés d’accès par des prescriptions techniques prenant en compte l’ensemble des aspects pouvant constituer un obstacle pour des personnes ayant un handicap. Elle vise tous les types de déficience, qu’elles soient visuelles, auditives, motrices, cognitives, ou liées à la parole.

A quoi correspond l’accessibilité web ?

L’accessibilité signifie que le Web doit être conçu pour que ces personnes puissent percevoir, comprendre, naviguer et interagir de manière efficace avec le Web, mais aussi créer du contenu et apporter leur contribution au développement de l’information.
Actuellement, la plupart des sites Web comporte des barrières qui rendent difficile, voire même impossible, leur utilisation par un grand nombre de personnes souffrant de handicap.

Le principe fondamental de l’accessibilité Web est la flexibilité. Celle-ci consiste à répondre à des besoins et à des situations variées. Cette flexibilité concerne toute personne utilisatrice du Web et faisant face à différentes situations inconfortables, comme une connexion à faible débit, une fracture au bras, une mauvaise vision…Les personnes âgées peuvent avoir également besoin d’une meilleure accessibilité sur Internet.

Un site accessible permet en outre à l’éditeur lui-même, de réduire ses coûts de maintenance, d’améliorer son référencement, et par l’amélioration de l’ergonomie d’alléger le poids des pages et ainsi d’en diminuer le temps d’ouverture.

La principale organisation prescriptrice le W3C :

En 1994 Tim Berners- Lee (créateur du World Wide Web) a fondé le W3C (Consortium World Wide Web) visant une utilisation universelle du Web.
Il est composé de plus de 375 organisations, d’une équipe à plein temps et du public, qui travaillent ensemble au développement des standards du web ainsi qu’à la normalisation des différents outils utilisés par les internautes (ordinateurs, logiciels, applications…)
Dans la même perspective de généralisation, ces standards doivent être libres de droit, gratuits et ouverts à tous.

Afin de proposer des solutions techniques pour rendre le Web plus accessible, le W3C  a lancé en 1997 le WAI (Web Accessibility) Initiative qui est chargée d’élaborer les technologies permettant l’accessibilité web dans cinq principaux domaines :

– Elaboration de lignes directrices pour le contenu Web
– Les navigateurs, les lecteurs multimédias, et les outils de création
– Le développement de ressources pour soutenir l’amélioration des outils d’évaluation
– Le développement de ressources pour l’éducation et la sensibilisation
– La coordination avec la recherche et le développement

Technologie permettant l’amélioration de l’accessibilité web :

L’effort requis pour rendre un site Web accessible dépend de plusieurs facteurs dont le type de contenu, la taille et la complexité du site mais aussi les outils de développement et l’environnement.
Le WAI et d’autres organisations offrent de nombreuses ressources pour aider à rendre le Web accessible. (exemple “Implemention Plan for Web Accessibility”, “Evaluating Web Sites for Accessibility”).

Le 20 Mars 2014, le WAI  a franchi une étape importante pour rendre le contenu Web et les applications plus accessibles aux personnes ayant un handicap en publiant “Accessible Rich Applications Internet ( WAI- ARIA) 1.0” comme recommandation du W3C .

« ARIA est un outil général qui peut être utilisé pour ajouter l’accessibilité à de nombreuses technologies différentes », a déclaré Tim Berners- Lee , directeur du W3C.
WAI -ARIA est une spécification technique qui fournit un cadre pour améliorer l’accessibilité et l’interopérabilité des contenus Web et des applications.

Évolutions et Enjeux de l’accessibilité numérique :

L’accessibilité web est un enjeu sociétal pour le droit à l’information. Elle est également un vecteur d’intégration et d’autonomie, les internautes devraient bénéficier des apports de cette technologie de façon équivalente.
Pour favoriser le développement de l’information sur le web (accessibilité web), les pouvoirs publics et les organisations internationales mettent en place différentes actions (lois, recommandations, normes) afin d’encourager à la démocratisation de l’accessibilité en proposant des solutions à l’utilisateur et non seulement demander aux utilisateurs de s’adapter à Internet.

Quelques exemple d’accessibilité :

1- Attribut alt sur les images

Site web accessible (attribut alt unique pour chaque image)

image site ville de la garde

Site web non accessible (attribut alt similaires pour toutes les images)

image site ville de montpellier

2- Présence d’un titre de niveau 1 (balise h1)

Site web accessible (balise h1 présente)

image site departement pas de calais

Site web non accessible (balise h1 manquante)

image site total

3- Chaque fichier proposé en téléchargement via un lien ou un formulaire doit contenir des informations relatives à son format.

Site web accessible (format pdf stipulé)

site article 47

Site web non accessible (information concernant les formats des fichiers non visible)
siteparcsutton

Sources :
W3C http://www.w3qc.org | http://www.w3.org/
KBACCESS http://kbaccess.org

WordPress Video Lightbox Plugin