Comment réussir sa stratégie digitale sur le web ?

Comment donner du sens aux investissements portés sur le web ?

Voila une question fondamentale qui est au coeur des préoccupations de notre agence. Comment donner du sens aux investissements sur le web et optimiser sa stratégie digitale ? Quels sont les leviers d’acquisition les plus pertinents ? Le SEA, le SEO, le SMO, les trois ?

Comprendre le business de l’annonceur pour une stratégie digitale performante

Un constat s’impose même s’il paraît évident à première vue :

Il faut absolument et impérativement comprendre le business de l’annonceur avant de démarrer toute campagne d’acquisition et cela ne peut se faire que si l’annonceur lui-même a une bonne vision stratégique de son business modèle.

Aujourd’hui, les outils des leviers payants et naturels se sont complexifiés et certains patrons d’entreprises ou directeurs marketing ont du mal à identifier leurs cibles pour mettre en place leur stratégie digitale.

On ne peut fonctionner comme avant avec les publications print ou encore les pubs radios ou télés car les mécanismes diffèrent. Le marketing stratégique qui initie les forces et les faiblesses d’un produit n’utilise plus les mêmes leviers pour positionner une entreprise sur le marché.

On se rend compte qu’il y a deux types d’outils que les annonceurs ont des difficultés à maîtriser : c’est l’acquisition de trafic avec la régie Adwords et un nombre grandissant de KPI ainsi que l’approche de la data, avec la collecte des données et leurs traitements.

De nombreux patrons de PME et/ou de directeurs commerciaux ont du mal à internaliser ces 2 approches pour en tirer des conclusions et des arbitrages pour décider d’un business plan.

C’est là qu’une agence web digitale se doit d’être exemplaire pour piloter et optimiser la stratégie digitale.

data-analytics-agence-pumpup

Pourquoi cette difficulté de transfert de la commercialisation sur le digital ?

Avant de se lancer sur le web, les responsables des sites de e-commerce ou de lead doivent mettre en place une stratégie de transfert de la commercialisation sur le digital. Une réflexion en amont doit être impérativement menée car si le business plan et la stratégie de commercialisation ne sont pas aboutis, la stratégie est vouée à l’échec et les résultats ne seront pas au rendez-vous.

La mise en place d’un business plan est donc primordiale pour se lancer dans le digital.

Les patrons d’entreprise, les responsables commerciaux et marketing, tous  doivent définir et mettre en perspective leur ratio de commercialisation pour une bonne compréhension de leur business model.

Comment sont réparties les marges, quel est le 80/20 c’est à dire qui sont les 20 % de clients qui produisent 80 % du  chiffre d’affaires, quels sont les ratios de transformation, comment le chiffre d’affaires est ventilé en fonction des produits ou services proposés, quel est le pays, la région où il y a le plus de ventes ? Toutes ces questions sont fondamentales.

Il faut entrer dans le détail de la compréhension du chiffre d’affaire pour maximiser la rentabilité.

Il est feint de croire que les leviers de la notoriété ont une influence suffisante dans le chemin de la conversion. Certes, la notoriété d’un site a un impact mais ce n’est pas parce que le trafic d’un site va augmenter que le taux de conversion sera bon… ce n’est pas lié, il faut avant tout un trafic qualifié.

Toutes ces informations doivent donc être connues pour être exploitées. Grâce à elles, les dépenses publicitaires seront habilement ventilées sur le net.

C’est là, tout le savoir faire d’une agence pour donner du sens aux investissements portés sur le web. Elle doit connaître et comprendre le business modèle de chacun de ses clients… il est bien loin et révolu le temps où acheter des mots clés suffisait !

Si vous avez besoin de conseils, voici notre contact

(Merci à Josselin Leborgne, notre chef de projet digital pour ces précisions.)

WordPress Video Lightbox Plugin