Ce que vous devez vérifier si votre trafic baisse brutalement

Le trafic est un élément fluctuant, certaines périodes peuvent être normalement plus creuses et dans ce cas inutile de s’inquiéter, cela fait certainement partie de la saisonnalité de votre activité. Le premier conseil que l’on peut ainsi vous donner, si vous avez le sentiment que votre trafic est anormal, c’est d’essayer de déterminer si cette chute est régulière, brutale, ponctuelle, durable ou encore si votre trafic est régulièrement en dents de scie en analysant votre trafic sur plusieurs semaines, voir plusieurs mois. Cette première étape vous aidera à poser un diagnostic plus facilement.  
baisse trafic

Contrôlez le code de tracking de votre site web

Si vous subissez une chute importante et brutale de votre trafic, l’une des premières choses à contrôler c’est la présence de votre code de tracking sur l’ensemble de vos pages. En effet, si votre code a été endommagé par une mise à jour ou une simple modification, vos données de performance ne vont plus remonter correctement dans votre outil d’analyse de trafic tel que Google Analytics. Le simple fait de corriger cela devrait ainsi régler votre problème d’analyse.

Nouveau call-to-action

Identifiez les canaux d’acquisition concernés par la baisse de trafic.

Si tous vos canaux d’acquisition subissent une chute de trafic.

vous devez alors contrôler que :

  • Vous ne vous êtes pas fait pirater : rendez-vous sur la Search Console de Google afin de vérifier qu’aucun message du type « il est possible que ce site ait été piraté » ne soit présent. Dans le cas contraire, vous venez de vous faire pirater et cela a endommagé votre site internet.
  • Vous n’avez pas subi une panne : assurez-vous que votre serveur n’est pas tombé ou encore qu’une mise à jour n’a pas causé un bug sur votre site.
  • Votre secteur d’activité ne subit pas un problème de saisonnalité : vous vendez des maillots de bain et votre trafic a explosé entre mai et août pour dégringoler par la suite ? La fluctuation de votre trafic peut être impactée par ce que vous vendez. Dans ce cas, n’hésitez pas à comparer votre trafic avec celui de l’année précédente sur la même période.
  • Votre Google Analytics est correctement paramétré
  • Votre fréquence de publication est toujours la même : la différence de trafic entre un site A qui publie 30 articles par mois et d’un site B qui n’en publie que 5 peut être considérable.
  • Votre contenu n’est pas désuet : certains contenus se périment dans le temps. Pensez à mettre régulièrement à jours votre contenu.

Si le canal “organic” est le seul à être impacté par la baisse de trafic.

Il est fort probable que votre problème soit lié à votre référencement naturel. Dans ce cas vérifiez notamment :

  • L’impact sur votre positionnement SEO : cela pourra vous aider à déterminer si votre trafic connaît une baisse à cause de certains mots clés ou de l’ensemble de vos mots clés. Pour connaître le positionnement de vos mots-clés vous pouvez utiliser la Google Search console (Trafic de recherche > Analyse de la recherche > Position > Date > Comparer les plages de dates > Comparer les 28 derniers jours à la période précédente > Requêtes) ou les rapports de positionnement de SEMRush.
  • La configuration du fichier robots.txt via la Google Search Console
  • L’accessibilité du contenu de votre site aux moteurs de recherche
  • La présence de votre sitemap ainsi que sa bonne configuration
  • L’absence de duplication de contenu : la duplication de contenu peut être réalisée par un site tiers, dans ce cas contactez le webmaster du site afin qu’il supprime le contenu dupliqué. Google propose un outil de demande de suppression de contenu.

Mais attention, cette duplication peut également venir de votre site.

  • Qu’aucune action manuelle n’a été réalisé par Google. En effet, si vous ne respectez pas les règles de Google, celui-ci peut vous sanctionner. Pour vérifier cela, rendez-vous dans la Searche Console et consultez l’onglet “actions manuelles”. Si vous avez subi une sanction, les motifs de cette pénalité seront également exposés.
  • La mise à jour de votre site qui peut avoir un impact important sur votre trafic. Si vous passez, par exemple, d’un site HTTP à un site configuré en HTTPS, vérifiez alors que vous avez bien effectué les redirections.

Déterminez si vous êtes victime de négative SEO

Être victime de négative SEO peut se traduire par le fait de recevoir, de la part d’un concurrent, un paquet de liens non qualifié vers votre site web (backlinck). Cela provoque à tous les coups une chute dans le classement de Google qui sanctionne fermement ce type de pratique, même si elle ne vient pas de nous. Dans ce cas, une seule solution s’offre à vous : désavouer les liens toxiques via SEMRush par exemple.

Enquêtez et découvrez si Google a mis à jour ses algorithmes.

Un changement d’algorithme peut avoir un impact fort sur le trafic d’un site internet. Nous l’avons constaté avec la mise à jour Pingouin ou encore Panda de Google. Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner c’est de vous tenir au courant de l’actualité de ces mises à jour afin de ne pas en subir les conséquences a posteriori.
Une baisse de trafic brutale n’est souvent pas sans cause, il est ainsi important de poser le diagnostic rapidement afin de pouvoir faire les corrections nécessaires le plus rapidement possible. Certains points techniques peuvent être difficile à comprendre et à mettre en place, n’hésitez pas à faire appelle à une agence de référencement qui sera apte à vous aider.

Nouveau call-to-action

1 commentaire

  1. SecurisationPro

    Très très bon article Mme Faisandier. Je ne connaissais pas le négative SEO, je pense que je vais me mettre à regarder tout ça car j’observe une baisse de trafic depuis un certain temps.. Encore merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'auteur

Stephanie Faisandier

WordPress Video Lightbox Plugin