Réussir sa landing page en 5 étapes

Les landing pages (pages de destination) sont un outil très puissant pour transformer vos visiteurs en clients (ou en prospects) ! Le principe : réaliser une page dédiée à la captation d’une audience qualifiée pour convaincre les visiteurs de l’intérêt du service ou produit que vous proposez, afin qu’il réalise l’action que vous attendez de lui : achat, inscription, téléchargement, demande de rappel…

Voici 5 étapes pour vous assurer que votre landing page est correctement structurée :

Cohérence avec le message publicitaire

La première étape pour réussir votre landing page est de vous assurer que le message présent dans l’annonce publicitaire (sur laquelle l’internaute a cliqué pour arriver sur votre site) est présent sur votre landing page. L’internaute a été interpellé par ce message, il faut donc lui confirmer qu’il est arrivé au bon endroit en affichant de nouveau ce message clairement.

Imaginons le cas d’un site d’assurances qui propose 1 mois gratuit pour toute inscription avant la fin du mois dans ses messages publicitaires, si ce même message n’est pas présent sur la landing page, il y aura un fort risque de taux de rebond car les visiteurs pourraient penser qu’on leur a menti.

Pas de salut en dessous de la ligne de flottaison

La ligne de flottaison est une ligne horizontale imaginaire située à 570 pixels du haut de votre page, on considère que ces 570 pixels de haut délimitent la zone qui sera immédiatement visible par les internautes sans qu’ils aient à « scroller » (c’est-à-dire faire défiler la page). Cette limite prend en compte les principales résolutions d’écrans utilisées actuellement par les internautes et les différentes barres d’outils présentes sur Internet Explorer et Firefox.

Il faut donc vous assurer que les éléments principaux de vos landing page sont bien visibles dans les 570 premiers pixels de votre page, sauf à courir le risque qu’ils ne soient pas vus  par une grande partie de vos visiteurs.

La ligne de flottaison appliquée à la page daccueil de PumpUp

La ligne de flottaison appliquée à la page d’accueil de PumpUp

Votre proposition de vente unique

La proposition de vente unique est le premier élément qu’un visiteur doit lire sur votre landing page celui-ci doit donc être placé en haut de votre page, dans une police lisible et plutôt grande. Typiquement, il va reprendre le message de votre annonce publicitaire pour assurer la cohérence entre vos publicités et votre landing page et mettre en avant le bénéfice principal que l’internaute pourra retirer de votre produit/service.

Outre-Atlantique, cette proposition est appelée USP (Unique Selling Proposition), ce doit être la (courte) phrase qui présente votre produit ou service sous son meilleur angle, celle qui est la plus à même de convaincre l’internaute de franchir le pas.

Le « Hero Shot »

Pour continuer dans la série des anglicismes qui vont vous aider à transformer plus de visiteurs en clients, voici le Hero Shot ! Cette expression est très bien définie ici mais simplifier, on peut dire qu’un Hero Shot ressemble à la photo d’un super-héros sur le toit d’un immeuble avec les mains sur les hanches et le torse bombé qui regarde de haut la ville pour désigner les méchants à corriger. Généralement on trouve ce type de photo sur les affiches de cinéma :

Exemple de Hero Shot

Exemple de Hero Shot

Évidemment, ce n’est pas en mettant une photo de Brad Pitt que vous allez faire exploser votre taux de transformation (même si dans certains secteurs d’activité, ça vaudrait la peine de tester 😉 )

C’est l’idée du Hero Shot qu’il faut adapter sur votre landing page ! Une bonne landing  page doit toujours proposer au moins une photo de votre produit (utilisé ou non) ou un graphique montrant les performances qu’on peut attendre de votre produit ou encore un beau badge « glossy » indiquant une promotion à saisir. Il faut vous assurer que votre photo est parfaite qu’elle met bien en valeur votre héros (: votre produit), qu’elle inspire confiance et qu’elle donne envie.

Vous avez compris l’idée : comme pour l’affiche de cinéma, votre Hero Shot doit donner envie à l’internaute d’acheter un billet pour aller voir le film.

Le Call-To-Action

Enfin last but not least, voici un autre élément INDISPENSABLE pour une landing page réussie : le Call-To-Action. C’est le bouton qui va amener l’utilisateur à réaliser l’action que vous attendez de lui : achat, inscription, téléchargement, formulaire, consultation d’une page…

Votre Call To Action doit :

  • ressembler à un bouton
  • être en contraste avec votre charte graphique
  • être gros
  • être clair sur l’action qui va se dérouler après le clic
  • inciter

Voici quelques exemples :

Exemples de Call To Action

Exemples de Call To Action

Évidemment, il ne faut pas non plus en faire trop, mais la règle générale pour les Call To Action est : « Jamais trop gros, jamais trop visible », tenez-vous le pour dit !

Voilà, avec ces 5 étapes vous avez déjà de quoi doper votre taux de transformation de visiteurs en clients !  Vous en voulez encore plus ? Inscrivez-nous à notre flux RSS pour être averti des nouveaux articles du blog ou contactez-nous directement.

19 commentaires

  1. Julien

    Il est évident que moins il y a de clic pour réaliser l’action souhaité, plus le taux de conversion va augmenter. Il est par contre difficile de ne pas dépasser un clic quand on fait rentrer le client dans un processus d’achat où il doit fournir ses coordonnées personnelles et de paiement, on rentre dans ce cas dans un entonnoir de conversion qui sera sans doute le sujet d’un article prochainement 😉

  2. maison de retraite

    je rajouterais « aucun lien vers une autre page du site ou vers la home, le prospect ne doit avoir le choix que de valider le formulaire, ou alors de prendre son téléphone et d’appeler ! »

    qui est d’accord ?

  3. Julien

    Oui effectivement, je n’ai pas abordé la problématique des liens de fuite dans cet article. Il faut effectivement limiter les choix auxquels est confronté le visiteur pour l’inciter à réaliser l’action voulue.

  4. Matthieu Verne

    Intéressant. Mais fermer l’accès au reste du site ne peut-il pas être risqué si le visiteur attend une offre différente accessible sur une autre page du site, mais pour laquelle il n’aura pas accès directement?

  5. Twitter / lereferencement

    Cet article est une bonne synthèse. Cependant, au niveau des « Call-To-Action » il peut être intéressant de citer les formulaires (de contact, d’inscription…). En effet, le présence d’un formulaire au sein de la landing page permet d’augmenter les taux de conversion (selon le principe moins clic, plus de conversion). Ces modifications peuvent d’ailleurs avoir des impacts non négligeable :
    Exemple d’optimisation de Landing Page

  6. Alarme

    Sur un site complet, ou pourrai considérer que chaque page est une landing-page et que chacune des pages est optimisées pour une action d’achat, d’abonnement ou de clic sur un lien sponsorisé.

    Par contre si vous faite des landing-page en page orpheline (sans lien externe = impasse) elle ne participe pas au référencement global du site, puique les outils de recherche n’aiment pas ce genre de page.

  7. Emmanuel

    Très intéressant… mais on reste dans de la landing page « publicitaire » sur laquelle on arrive via miling, campagne adwords ou autre…
    Quid des LP catalogue ou contenu, sans call-to-action mais dans une optique SEO???

  8. Julien

    @emmanuel : les principes restent les mêmes : proposer au visiteur ce qu’il recherche et lui donner envie d’aller plus loin dans sa démarche. Il y a toujours un call to action même s’il n’a pas la forme d’un bouton (liste de liens par exemple).

  9. Canapé cuir

    A noter que cette valeur de 570 pixels pour la ligne de flottaison ne peut être qu’arbitraire avec la présence de plus en plus de toolbars dans le navigateur, l’affichage du volet des favoris, de la barre de menus, la résolution des écrans, etc.

  10. annonces gratuites

    pumpup est expert dans le domaine de conversion, mettre un numéro de téléphone dans le top de la page le confirme, en effet un formulaire court dans la landing page ou un numéro de téléphone visible améliore le taux de transformation, la regle donc faciliter au maximum au visiteur l’accé au produit dans le minimum de temps est primordial

  11. meuble industriel

    La ligne de flottaison est vraiment une des parties à prendre en compte.
    j’y fais toujours très attention dès qu’il y a une direction a donner aux visiteurs. Choquer, attirer pour cliquer 😉

  12. rampe de chargement

    La ligne de flottaison est vraiment inutile à prendre en compte…
    Chaque résolution, chaque navigateur à une ligne de flottaison différente pour chaque site… Il est bien évident qu’il est inutile de prendre ce point en compte non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

L'auteur

Josselin Leborgne

Consultant E-Business (SEA / SEO / CRO)